Lumière de la cave

Je loue ma cave !

Salut à vous les indeps ! Tout d’abord, j’espère que vos proches et vous-même allez bien. Je sais que je ne n’ai pas écrit d’article depuis une éternité. Alors oui, comme tout le monde, le Covid a perturbé mon quotidien, ainsi que ma « routine » de mise à jour du site, mais aussi mon investissement en cours à l’époque. Puis chemin faisant, je me suis mis à repousser progressivement l’écriture des articles à plus tard…et plus on procrastine, plus cela devient difficile de s’y remettre. Mais me revoilà, et vous allez voir que je ne suis pas resté inactif pendant tout ce temps 😉

Si vous avez suivi mon parcours depuis 2 ans, vous vous souvenez que mon précédent article parlait de mon premier investissement raté. Si vous ne l’avez pas lu, voici un lien vers l’article.

Quand j’ai écrit le précédent article, j’avais déjà un second projet plus gros qui venait de poindre le bout de son nez. Il s’agissait d’une division en 2 d’un T2 de 45 M2, afin de créer 2 studios. Je créerai un article détaillé sur ce projet précis à la suite de celui-ci, car avec la crise sanitaire et les confinements, il y a eu de nombreux rebondissements !

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’annexe de 13 M2 qui était attachée à ce bien et que j’ai pu louer avant que les travaux des studios ne soient terminés : la Cave !

Je vais vous expliquer comment j’ai fait pour louer ma cave.

A qui louer une cave ?

Je n’avais aucune idée au début du montant auquel j’allais louer la cave, ni même à qui et je me suis posé de nombreuses questions :

« Dois-je la louer à un des locataires des studios ? à quelqu’un d’extérieur ? à quelqu’un de l’immeuble ? à combien par mois ? »

Dans le premier cas, ceci permettait à un des futurs locataires d’avoir un espace de stockage proche, assez gros. L’idée semblait intéressante. Mais ce qui me gênait, c’était à chaque changement de locataire, la location de la cave serait une option, qui ne serait pas forcément prise. Et comme je me suis engagé de la location meublée, la profil type des locataires est plutôt l’étudiant qui reste un an, ou un an et demi. J’ai donc écarté cette piste

Dans le second cas, cela pouvait paraitre séduisant, car je pouvais la louer plus vite, mais une personne extérieure à l’immeuble aurait nécessairement dû avoir accès au bâtiment, avoir des clés pour accéder au sous-sol… et je me suis dis que la copropriété n’aurait sans doute pas apprécié de croiser une personne extérieure dans le sous-sol…J’ai donc écarté également cette piste, en cherchant à privilégier la bonne entente avec les résidents.

Dans le troisième cas, je pouvais éventuellement espérer la louer plus longtemps, à quelqu’un de l’immeuble, ce qui était plus rassurant. Par ailleurs, lors de l’achat de la loge, j’avais déjà repéré un résident intéressé. J’ai donc privilégié cette piste.

Comment la louer ? faut-il un bail et de quel genre ?

La rédaction d’un bail de location est nécessaire pour louer sa cave. Dans ce document, il faut mentionner les conditions d’accès, la durée de location choisie, les conditions de préavis et de résiliation ainsi que les clauses résolutoires. Nous avons également fait un bref état des lieux (il n’y avait presque rien à part quelques étagères fixées à un mur). Si vous le souhaitez, je peux mettre une copie du modèle que j’ai utilisé, merci de me l’indiquer dans les commentaires !

Combien la louer ?

En ce qui concernait le loyer à proposer, j’ai écumé les sites de location, leboncoin, les sites d’immobilier, etc. J’ai également pris conseil auprès de mon coordinateur d’investissement locatif. Je suis finalement parti sur 50 € / mois. Le résident à qui je l’ai proposé m’a demandé un bail de 3 ans. Parfait, cela permettait de se projeter sur du long terme et ne plus s’occuper de ça avant un moment.

Voici donc officiellement mon premier revenu passif immobilier mensuel : 50 € ! 😊

Cela peut ne pas sembler beaucoup, mais en raisonnant à l’année, cela fait 600 €, puis 1800 € sur 3 ans ! Les annexes ne sont donc pas à négliger…Imaginez-vous à la tête de 10, 20, 100 caves ! Oui bon, ça peut paraitre bizarre dit comme ça 😉

Quels sont les avantages de louer une cave ?

Pour commencer, au vu du faible montant des loyers par rapport à un appartement, les risques d’impayé sont peu élevés. Les risques de détérioration sans quant à eux aussi faibles, car généralement, une cave n’est pas/peu aménagée. Ensuite, les caves sont en plein boom dans les grandes villes et les prix au M2 s’envolent. Enfin un dernier argument (en espérant ne pas avoir à en arriver là) : en cas d’un litige (non-paiement, voire squat), vous avez la possibilité de faire intervenir un simple huissier (pas obligatoire, mais recommandé pour constater les faits), forcer la serrure et vider les affaires présentes, sans les détériorer. Il faudra ensuite bien sûr changer la serrure. Ceci doit bien évidemment être un dernier recours si toutes les tentatives de règlement du problème à l’amiable avaient échoué…

Conclusion

Voilà, c’était l’histoire de la location de ma première cave 😉. J’espère que vous avez apris au moins une chose ou deux avec mon expérience !

N’oubliez pas, je vous recommande les livres suivants, qui m’ont énormément appris, vu que je partais de 0 dans l’immobilier :

Les Secrets de l’Immobilier: Comment Bâtir Votre Liberté financière et Vous Assurer Une Retraite Confortable

L’investissement immobilier locatif intelligent: Itinéraire vers votre future semaine des 7 dimanches

Je vous invite aussi à utiliser mon fichier de calcul de rentabilité immobilière (gratuit et disponible ici )

N’hésitez pas à mettre vos commentaires ci-dessous : Avez-vous vous aussi vécu une situation similaire ? Auriez-vous fait pareil que moi ? Auriez-vous loué au même prix ? Avez-vous eu des soucis avec la location d’une cave ?

N’hésitez pas à partager l’article si vous l’avez apprécié et à très bientôt pour un nouvel article !

Nico – lesindeps.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.