Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) c’est quoi ?

Salut à vous les indeps !

Je profite de ce premier article de l’année pour vous souhaiter une excellente année 2020 ! Tous mes vœux de bonheur, santé, prospérité et réussite dans tous vos projets personnels et professionnels !

Aujourd’hui, nous allons parler du PEA (Plan d’Epargne en Actions). Pour information, à la suite de la recommandation d’un ami, j’ai ouvert un PEA il y a un peu plus d’un an maintenant. J’avais pensé depuis longtemps écrire un article sur le sujet, afin de vous en présenter les avantages. Voici donc l’article !

Pourquoi avoir créé un « Plan d’Epargne en Actions » ou PEA ?

Les impôts français ont décidé de favoriser les investissements dans les sociétés européennes, norvégiennes et islandaises. Il y a donc une incitation fiscale à détenir des actions des sociétés situées dans ces zones (pour savoir ce qu’est une action, je vous invite à lire cet article que j’avais écrit il y a quelques temps sur le sujet). Afin de vous inciter à investir, l’état français a créé le PEA, ou Plan d’Epargne en Actions.

Pour faire simple, il y a une progressivité de la fiscalité en fonction de la durée de détention des actions que vous achetez par un PEA. Nous allons distinguer 2 périodes principales, avant 5 ans de détention d’un PEA et après 5 ans de détention.

Si vous faites le moindre retrait d’un PEA avant 5 ans, vous serez obligés de clôturer complètement le PEA. Après 5 ans, vous ne serez plus obligés de le fermer et vous pourrez effectuer des retraits et continuer de l’alimenter. Vous l’aurez compris, il vaut mieux donc effectuer les retraits après avoir passé les 5 ans.

Le délai de détention du PEA est totalement indépendant du délai de détention des actions que vous avez achetées avec celui-ci. Ainsi, vous pouvez très bien ouvrir un PEA, y mettre 200€, ne plus y toucher pendant 5 ans et commencer à acheter des actions avec celui-ci ensuite.

Le PEA est donc prévu pour qu’en premier lieu, une personne constitue une épargne. Un PEA possède une limite de 150000 € maximum pour une personne seule, et 300000 € pour un couple. Un autre point à savoir est qu’il ne peut y avoir que 2 PEA par foyer fiscal… Vous ne pourrez donc pas prendre un PEA pour vous, votre femme et vos enfants.

Comment se décompose un PEA ?

Il existe deux compartiments :

Un compte en espèces, qui est un peu comme un compte bancaire mais utilisable uniquement dans le PEA, et un compte titres qui est un compte qui contiendra les actions des entreprises que vous allez acheter. Ces 2 compartiments font partie intégrante de l’enveloppe fiscale du Plan d’Epargne en Actions.

Quels types d’action puis-je acheter dans le cadre d’un PEA ?

Comme je l’indiquais au début de l’article, un PEA permet d’acheter uniquement des actions de sociétés europeenes (+ Norvège et Islande). Lors de l’achat de vos actions, une étiquette « PEA » sera généralement présente sur l’interface de votre organisme financier, vous indiquant que le titre que vous comptez acheter est éligible ou non..

Exemple ci-dessous sur l’interface Boursedirecte :

Etiquette PEA - interface boursedirecte

Que se passe-t-il lors de plus-values ?

Imaginons que vous alimentiez votre PEA de 200 € et que vous achetiez une action AIR LIQUIDE à 200 € par celui-ci.  Un an après, l’action a pris 50%. Vous décidez donc de vendre cette action. Le solde en espèces sera déposé sur le compte en espèces du PEA. Vous aurez donc fait 100 € de plus-value. Au niveau de la fiscalité, il ne se passera rien à ce stade, tant que l’argent reste dans l’enveloppe du PEA. Si en revanche, vous décidez de retirer l’argent en le virant de votre compte espèces du PEA vers votre compte bancaire classique, vous paierez des taxes et.=/ou impôts sur le revenus.

Si vous êtes avant les 5 ans, cela entrainera non seulement la clôture du PEA, mais vous paierez aussi entre 19 % et 22,5% d’impots sur les revenus + 17,2% de prélèvement sociaux (sur les plus-values uniquement).

Dans notre exemple, imaginons que vous ayez gardé votre PEA 1 an, puis que vous ayez retiré l’argent suite à la vente de votre action air liquide, vous récupèrerez en net : 100€ – (100€ * 39,7%) +200 € = 260,3 €.

Entre 2 et 5 ans de détention du PEA, vous récupèreriez en net 100€ – (100€ * 36,2%) +200 € = 263,8 €.

Après 5 ans, vous récupèreriez en net 100€ – (100€ * 17,2%) +200 € = 282,8 €.

Si vous avez lu mon article sur les actions et les dividendes (ou si vous savez déjà ce que c’est), il faut savoir que les dividendes que vous recevrez de vos actions détenues dans le cadre du PEA seront versées sur votre compte espèces. Libre à vous de les conserver sur ce compte ou de les réinvestir en actions dans le compte titres du plan d’épargne.

Comment faire pour payer les cotisations sociales ?

Si votre banquier ou l’organisme gérant votre plan d’épargne en actions a fait correctement son travail, celui-ci aura fait parvenir (en cas de retrait) un document indiquant aux impôts le montant des plus-values qui ont été retirées. Si vous avez un doute, votre courtier est censé vous envoyer ou mettre à votre disposition chaque année l’IFU (l’Imprimé Fiscal Unique) reprenant tous ces éléments.

Puis-je déménager un PEA Ailleurs ?

En effet un PEA, à la différence d’une assurance vie, est un instrument financier qui peut être déménagé d’un établissement bancaire à un autre assez facilement.

Une dernier avantage du PEA, peu connu :

Un dernier avantage du PEA peu connu : il peut se transformer en rente viagère. Si vous avez par exemple 150000 €. Vous avez atteint l’age de la retraite, vous pouvez voir un assureur pour établir un contrat de rente viagère. Le principe est que vous perdrez l’usage de votre plan d’épargne en échange d’une rente généralement trimestrielle, jusqu’à la fin de votre vie. Ceci peut être intéressant ; attention toutefois à deux inconvénients sur ce type de contrat :

  • Vous ne laisserez rien à vos héritiers, vu que vous avez perdu la propriété de votre PEA
  • Si votre assureur fait faillite, vous ferez partie de la liste des créanciers, mais vous courrez le risque de ne plus toucher de rente.

Astuce complémentaire sur le PEA !

Vous pouvez dépasser le plafond de 150000€ de votre plan d’épargne en actions par l’augmentation naturelle grâce à des dividendes ou l’augmentation du cours de vos actions détenues.

Voilà, c’est tout pour aujourd‘hui ! J’espère que vous avez appris quelque chose sur le Plan d’Epargne en Actions !

Dans le prochain article, je vous indiquerai comment mon notaire m’a sauvé la vie, en identifiant un gros problème sur mon premier achat locatif, juste après la signature du compromis !

N’hésitez pas à mettre vos commentaires ci-dessous et à partager l’article si vous l’avez apprécié et à très bientôt pour un nouvel article !

Nico – lesindeps.com

3 commentaires sur “Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) c’est quoi ?”

  1. Merci pour cet article très intéressant, je commence tout doucement à m’intéresser à la question donc ce papier tombait vraiment très bien ! Donc oui j’ai appris des choses, merci à toi et meilleurs vœux 😉

    1. Je t’en prie Thibault !
      Merci pour ta visite et ton commentaire.
      Oui, je prévois de faire un article qui explique comment s’inscrire et investir sur le site de BourseDirecte, pour savoir comment acheter et vendre une action !
      A très bientôt
      Nicolas

  2. Merci pour l’article, j’ai appris pas mal de choses en effet 🙂 Je commence à m’intéresser un peu à la question donc si tu prépares d’autres articles sur le sujet, je les lirai sans faute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *